Le musée de l’éphémère

Depuis plusieurs années, bien avant la création de White Market, nous travaillons avec Werner Moron sur ses œuvres.

La démarche artistique de Werner Moron est fondée sur une distance critique permanente du marché de l’art. Pour cela, il a choisi de mettre en scène des actes, des performances ou des événements qui impliquent la participation du spectateur, comme sujet et comme citoyen, sollicité dans un dialogue. Afin d’expérimenter le monde, un monde concret, W. M. varie constamment les lieux d intervention et mélange les modes d’expressions artistiques et les modes de production : peintures, dessins, installations, performances, conférences - performances, dans des lieux institutionnels ou non - institutionnels, publics ou privés, où la participation d’un spectateur est constamment sollicitée. A cela s’ajoute une pratique obstinée de l’écriture qui jette une lumière sur l’origine verbale de sa création plastique, sur sa fascination devant le langage et ses pouvoirs des significations...

Nous venons de finir une trilogie sur le chemin de création du Musée de l'éphémère. Les films seront présenté dans le courant de l'année 2020 in situ: http://musee-ephemere-herstal.be/

Le projet prend forme à l’arrière du nouvel Hôtel de Ville de Herstal. C’est là qu’est ciselé un lieu inventif dédié à la préservation de la nature, à la conservation des plantes sauvages et indigènes, à la détente, à l’art participatif, aux démarches éco-responsables, à la découverte, à l’apprentissage, aux formations et à la collaboration avec des publics de tous les âges. Ce concept novateur a été imaginé par l’artiste Werner Moron, sculpteur de biotopes pour l’asbl Natagora.